Voilà Pourquoi Vous Ne Verrez Jamais De Moustiques A Disney World

Si vous visitez le Walt Disney World Resort, vous remarquerez probablement quelque chose d’étrange: on n’entend pas le bruit caractéristique des moustiques dans le parc. Et c’est d’autant plus étrange que l’état de Floride – où se trouve le parc d’attractions – est célèbre pour son climat humide et ses marécages. Ces facteurs attirent généralement des hordes d’insectes désagréables. Mais il y a une raison surprenante à l’absence de moustiques dans l’enceinte de Disney World.

Avant que Disney World n’ouvre ses portes au public en octobre 1971, on peut effectivement dire que les moustiques rôdaient autour du site. Cependant, Disney a décidé de construire un complexe dans le Sunshine State, zone infestée d’insectes, après le succès de Disneyland, inauguré en 1955 à Anaheim, en Californie. Des études de marché des années 1950 ont montré que seuls 5 pourcent des visiteurs de l’attraction de la côte ouest venaient d’au-delà du fleuve Mississippi, voyez-vous – malgré le fait que cette région abritait alors 75% des Américains.

Apparemment, Disney était impatient d’exploiter cet énorme marché potentiel de la côte est des États-Unis. Le cinéaste a donc choisi un site localisé dans la ville de Bay Lake, en Floride, à proximité de Kissimmee et d’Orlando. Et c’est ici que Disney a cherché à construire une attraction qui allait devenir «l’Endroit Le Plus Heureux au Monde».

ADVERTISEMENT

Disney a donc commencé à concevoir le parc, en le planifiant principalement en secret tout au long des années 1960 sous le fameux nom de code «Le Projet Floride». Et le cinéaste avait envisagé que le projet serait bien plus qu’un simple parc d’attractions et imaginé un ensemble d’attractions variées. Par exemple, il a conçu l’ensemble du domaine de Disney World aujourd’hui connu sous le nom d’Epcot.

Epcot – pour «Expérimental Prototype Community of Tomorrow» (Prototype Expérimentale de Demain) – était censé être une communauté urbaine qui devait servir de toile de fond aux derniers développements de la vie citadine. Il a été dirigé par Disney lui-même, mais après sa mort en décembre 1966, les plans expérimentaux ont été abandonnés pendant un certain temps. Disney World est finalement devenu beaucoup plus similaire à Disneyland que le cinéaste ne l’avait initialement prévu.

ADVERTISEMENT

Malheureusement, Disney n’a pas vécu pas assez longtemps pour voir ses rêves pour Disney World se réaliser. En effet, la première partie du parc à ouvrir – le Magic Kingdom – n’a été ouverte au public qu’en 1971. Epcot est apparu 11 ans plus tard, et Disney’s Hollywood Studios Disney’s Animal Kingdom ont ouvert respectivement en 1989 et 1998.  Et on peut affirmer sans aucun doute que Disney World a été un franc succès, le parc accueillant désormais plus de visiteurs chaque année que toute autre station balnéaire sur la planète.

ADVERTISEMENT

En effet, plus de 52 millions de personnes affluent en moyenne à Disney World chaque année. Et en 2014, les quatre parcs du complexe étaient parmi les huit parcs à thème les plus visités au monde. Le Magic Kingdom est en fait en tête de liste, avec un nombre impressionnant de 19 332 000 de vacanciers ayant visité le parc d’attractions.

ADVERTISEMENT

Mais les clients ne sont pas les seuls à peupler la station. Pour maintenir l’activité, Disney World compte sur un peu plus de 74 000  «membres du personnel», ce qui en fait le plus grand employeur du pays. Et pour satisfaire leurs nombreux employés, la société dépense chaque année plus de 1,2 milliard de dollars en salaires ainsi que 474 millions de dollars en avantages supplémentaires.

ADVERTISEMENT

La gestion du complexe semble être une opération massive, compte tenu du nombre de visiteurs que Disney World attire. Par exemple, il y a 34 hôtels et complexes disséminés autour du site de Disney en Floride. Pour mettre les choses en perspective, si vous vouliez passer une nuit dans chacune des chambres d’hôtel du parc, vous auriez besoin de 68 ans.

ADVERTISEMENT

C’est pour cela que le site de Disney World est gigantesque, car il est nécéssaire de pouvoir héberger et divertir un si grand nombre de visiteurs. Avec près de 10 117 141 hectares de terrain, il est en effet aussi grand que San Francisco et deux fois plus grand que Manhattan. Mais seul 50 pourcent des terres sont actuellement utilisées. Voyez-vous, Disney lui-même était désireux de préserver la zone où le parc a été construit, de sorte qu’un tiers de la propriété est protégé pour des raisons de conservation.

ADVERTISEMENT

Le transport des visiteurs à travers Disney World nécessite également une logistique complexe. En fait, se déplacer à travers le parc est sans doute plus facile que de se promener dans un certain nombre de villes américaines. Comme le complexe compte près de 400 bus, par exemple, il dispose d’une flotte plus impressionnante que le Département des Transports de Los Angeles.

ADVERTISEMENT

Et afin de s’assurer que Disney World fonctionne de la façon la plus harmonieuse possible, il semble qu’aucun détail n’ait été négligé. Par exemple, lorsque vous vous promenez dans le parc, il y a toujours une poubelle à proximité: à 30 pas maximum, pour être précis. Disney lui-même a apparemment visité d’autres parcs d’attractions et étudié le temps pendant lequel les gens conservaient leurs ordures – pendant environ 30 pas – avant de les jeter sur le sol.

ADVERTISEMENT

Ce niveau de détail se poursuit également en dessous de la station, puisque le Magic Kingdom est construit au dessus d’un dédale de tunnels. Et si ces passages ont été décrits comme une «ville souterraine» par le site web Thrillist, ils sont en réalité au niveau du sol. La Floride se trouvant au niveau de la mer, les ingénieurs n’ont pas pu cacher les tunnels dans le sous-sol. A la place, ils ont simplement construit le parc au dessus.

ADVERTISEMENT

Les tunnels qui desservent le Magic Kingdom sont appelés «Utilidors». Et c’est à cet endroit que les membres du personnel récupèrent leurs costumes et font leurs pauses. On suppose que le dédale de tunnels était l’idée de Disney, puisqu’il ne souhaitait pas que le personnel se promène à travers le parc pour se rendre sur son lieu de travail.

ADVERTISEMENT

Et un autre procédé à travers lequel Disney tente de préserver la magie consiste à utiliser des «Smellitizers». Ces appareils sont placés aux quatre coins du complexe et dégagent des parfums liés aux zones dans lesquelles ils se trouvent. Par exemple, les Smellitizers de Main Street sentent la vanille et les biscuits, tandis que ceux situés près de l’attraction Pirates des Caraïbes rappellent l’air frais de la mer.

ADVERTISEMENT

Mais en plus de sentir incroyablement bon, Disney World se doit également de créer une atmosphère féerique. Le personnel parvient à cet objectif notamment en plantant plus de trois millions d’arbustes à fleurs dans le parc chaque année. En outre, les jardiniers sont également responsables de l’entretien de 13 000 roses, plus de 200 topiaires et de deux millions de plantes.

ADVERTISEMENT

Et étant donné les nombreux efforts déployés afin de donner à Disney World un aspect immaculé, il est tout à fait compréhensible que certains articles ne soient pas autorisés à la vente dans les boutiques de Disney. Par exemple, Disney lui-même aurait décrété que les chewing-gums étaient interdits de vente dans l’ensemble des parcs afin de garder les différents parcs – et les chaussures des visiteurs – aussi propres que possible. Donc, si vous êtes incapables de passer un jour ou deux sans cette sensation de menthe fraîche, vous devrez apporter vos propres réserves de chewing-gum.

ADVERTISEMENT

Il est donc assez juste de dire que l’équipe de Disney a fait des pieds et des mains pour s’assurer que toutes les visites dans les différents parcs de la compagnie soient aussi magiques que possible. Cependant, il y a une idée, mise en oeuvre par Disney World, qui est particulièrement ingénieuse: celle de tout faire afin de se débarrasser des moustiques dans l’enceinte du complexe.

ADVERTISEMENT

Et la capacité de Disney à éliminer pratiquement tous les moustiques dans son complexe de Floride est d’autant plus étonnante qu’une majorité du site est construite sur d’anciens marécages. D’ailleurs, de nombreux Sudistes attesteraient sûrement que ces insectes suceurs de sang sont un élément inévitable de la vie dans un endroit chaud entouré de plaines marécageuses. Mais Disney était déterminé à ce que ces satanées bestioles ne gâchent pas le plaisir des clients de ses parcs.

ADVERTISEMENT

Cette opération, ayant pour objectif de bannir les moustiques de Disney World, a apparemment commencé par une rencontre entre Walt Disney et le Major Général William « Joe » Potter à l’Exposition universelle de New York en 1964. Potter était un diplômé du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et un expert en ingénierie. Et avant de rencontrer Disney, il était Gouverneur de la Zone du Canal de Panama.

ADVERTISEMENT

De 1903 à 1979, la Zone du Canal de Panama était un territoire américain non constitué en société. La région était également un lieu de forte prévalence du paludisme – une maladie transmise par les moustiques.  Cependant, il était crucial que les autorités puissent contrôler la propagation de l’agent pathogène, afin de construire le Canal de Panama.. Et c’est là que Potter aurait appris tout ce qu’il sait en matière de lutte antiparasitaire.

ADVERTISEMENT

Apparemment, quand Disney a entendu parler du travail de Potter en tant qu’ingénieur aidant à contrôler les essaims de moustiques dans la Zone du Canal de Panama, il lui a offert un emploi. Et quand Potter a accepté, il a commencé à mettre à profit son expertise en matière de lutte contre les insectes dans le «Projet Floride» de Disney – qui deviendra plus tard le Disney World que nous connaissons et aimons aujourd’hui.

ADVERTISEMENT

Ainsi, en partie grâce à l’héritage de Potter, les clients sont aujourd’hui rarement dérangés par les moustiques lors de leur visite à Disney World. Et bien qu’il soit pratiquement impossible d’éliminer complètement ces insectes gênants, le personnel du parc utilise une large gamme de techniques afin de tenir ces suceurs de sang à distance. Cela semble fonctionner correctement.

ADVERTISEMENT

Par exemple, plutôt que de tuer des insectes adultes, le complexe tente d’avoir l’air aussi repoussant que possible aux yeux des insectes qui ont besoin de pondre leurs œufs. Ainsi, en suivant une politique de prévention, Disney World peut réduire la population d’insectes de façon permanente – afin de s’assurer que les clients ne soient pas dérangés par ces suceurs de sang.

ADVERTISEMENT

S’assurer qu’il n’y ait pas d’eau stagnante dans l’enceinte de Disney World est une des méthodes utilisées par Disney afin de tenter de maintenir les moustiques à distance.  Après tout, les insectes sont attirés par l’eau stagnante, car c’est le lieu idéal pour déposer leurs œufs. Ainsi, en éliminant tout lieu de reproduction potentiel pour les moustiques, Disney réduit considérablement le nombre de larves auquel il doit faire face.

ADVERTISEMENT

Et si débarrasser Disney World de toute trace d’eau stagnante peut sembler facile, souvenez-vous que le complexe a été construit sur des marécages. Par conséquent, après que Potter ait été embauché par Disney, il a commencé à travailler sur la construction d’un vaste système de drainage afin transformer les terres marécageuses en quelque chose de plus adapté à la construction.

ADVERTISEMENT

Les gouttières de drainage d’origine installées par Potter – affectueusement connues sous le nom de « fossés de Joe » – sont encore utilisées aujourd’hui à Disney World. Et comme vous l’avez peut-être compris, leur principal objectif est de faire en sorte que l’eau du parc soit continuellement en mouvement – sans jamais stagner.

ADVERTISEMENT

Christopher Lucas, expert de Disney, a expliqué au magazine Reader’s Digest le concept derrière le système de drainage de Potter, en disant : « Les invités ne le remarquent généralement pas, mais l’eau est tout le temps en mouvement… Lorsque que vous marchez près d’un plan d’eau, il y a souvent une fontaine au milieu, ou un autre élément qui permet de garder l’eau en mouvement continu.

ADVERTISEMENT

Et le système semble avoir un tel succès que chaque fois que Disney planifie le développement d’une nouvelle structure, l’entreprise achète des terres supplémentaires à proximité de la propriété afin de pouvoir accueillir les fossés de drainage. Cependant, ce n’est pas le seul mécanisme que les architectes de l’entreprise ont mis en place afin d’empêcher l’eau de stagner.

ADVERTISEMENT

Voyez-vous, Disney conçoit également ses propres bâtiments afin de s’assurer que l’eau ne peut s’accumuler à aucun endroit. Lucas a dit au journal Reader’s Digest, « Tous les bâtiments sont conçus de telle sorte que l’eau s'[en] écoule en permanence… Avec toutes les pluies torrentielles, si l’eau devait rester coincée sur les bâtiments, elle formerait une piscine, et les moustiques y feraient éclore leurs œufs, et vous auriez des milliers de moustiques.”

ADVERTISEMENT

Et la façon dont Disney parvient à ce résultat est en s’assurant que toute l’eau s’écoule directement et en permanence des bâtiments. Selon Lucas, « Tous les bâtiments là-bas sont courbés, ou conçus de manière à ce qu’il n’y ait pas d’endroits où l’eau pourrait stagner… L’architecture est vraiment attrayante aux yeux du public, mais elle sert aussi un but précis en rendant la zone moins attrayante pour les moustiques.

ADVERTISEMENT

Ainsi, comme vous avez pu le deviner, l’eau stagnante est considérée comme l’ennemi numéro un quand il s’agit de l’opération de lutte contre les moustiques de Disney. Et même les plantes qui parsèment Disney World sont plantées dans le but de lutter contre ces bestioles. Plus précisément, certaines espèces sont plantées dans le complexe dans le seul but d’empêcher la formation de flaques au niveau du feuillage.

ADVERTISEMENT

Qui plus est, tous les points d’eau présents à Disney World – y compris les fontaines – sont débarrassés de l’ensemble de la flore type nénuphars qui pourrait dissimuler des œufs de moustiques. Lucas a révélé au journal Reader’s Digest, « Les points d’eau sont également remplis de ménés, de poissons rouges et d’un type de poisson appelé poisson-moustique, qui se nourrissent les larves.

ADVERTISEMENT

En plus de s’efforcer au quotidien d’éviter la création de flaques d’eau stagnante, Disney utilise également des sprays pour lutter contre les moustiques. Cependant, à la demande de Walt Disney lui-même, les pesticides nocifs ne sont pas utilisés. Lucas a expliqué: «[Il] ne voulait absolument pas dégrader l’environnement, donc l’utilisation de pesticides nocifs était inenvisageable… Il serait si facile de simplement vaporiser toute la zone, mais Disney voulait utiliser quelque chose de naturel.

ADVERTISEMENT

Donc, conformément au souhait du cinéaste, les membres du personnel de Disney World sont désormais des habitués des sprays à l’ail. Cette plante à l’odeur âcre est apparemment un bon répulsif contre les insectes, c’est pour cette raison qu’une odeur d’ail est diffusée à travers l’ensemble du parc. Lucas a déclaré au journal Reader’s Digest: “La quantité utilisée est si petite que les humains ne peuvent pas la sentir, mais les moustiques y sont très sensibles.”

ADVERTISEMENT

Pourtant, alors que des pulvérisations d’ail peuvent sembler bizarres, ce n’est rien comparé à l’utilisation de poulets dans la lutte contre les moustiques. Les oiseaux sont gardés dans des poulaillers tout autour du complexe et vivent des vies plutôt ordinaires. Cependant, ces poulets sont régulièrement soumis à des contrôles sanguins pour déterminer s’ils ont été exposés à des agents pathogènes transmis par les moustiques.

ADVERTISEMENT

Certaines des maladies propagées par les moustiques comprennent le Zika et le Nil occidental. Et bien que les poules ne soient pas sensibles à ces virus, des preuves de ces agents pathogènes seront présentes dans leurs analyses sanguines. Le personnel peut alors voir dans quelle zone du parc vivent les oiseaux affectés par le virus, et ainsi déterminer les zones du complexe nécessitant plus d’attention afin d’éliminer les moustiques.

ADVERTISEMENT

Mais bien que l’héritage de Potter soit encore présent aujourd’hui, dans les méthodes utilisées par Disney pour se débarrasser des moustiques, le parc continue d’améliorer son Programme de Surveillance des Moustiques. Et une autre méthode utilisée par l’entreprise consiste à tester scientifiquement les moustiques qui arrivent malgré tout à pénétrer dans l’enceinte de Disney World afin de mieux comprendre comment lutter contre ces insectes à l’avenir.

ADVERTISEMENT

Néanmoins, Potter et ses innovations n’ont certainement pas été oubliées. Après la mort de l’ingénieur en 1988, Dick Nunis – l’ancien président de Walt Disney Attractions – a déclaré, dans un extrait présent sur le site web officiel du Fan Club de Disney, «Joe était un homme [que] Walt Disney aimait beaucoup. Sans Joe Potter, il n’y aurait pas de [Disney World] aujourd’hui.

ADVERTISEMENT

Fait touchant, Potter a été surnommé Légende de Disney en 1997. Et afin de rendre une nouvelle fois hommage à cet homme, la compagnie a rebaptisé General Joe Potter l’un des ferries opérant sur le Lagon des Sept Mers. Cependant, la plupart des gens qui visitent le parc n’ont probablement aucune idée du rôle décisif que l’ingénieur a joué et qui les empêche aujourd’hui de se faire piquer par ces satanées moustiques. Alors la prochaine fois que vous visiterez Disney, gardez un œil sur les poulets!

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT